La série des arbres

l'adolescent _ mobile nana-arbre par Gwéna 2015

Le gingko de la bambouseraie d'Anduze_nov 2015

l'adulte_nana arbre_par Gwéna fev2015

nana arbre mobile_par gwéna fev2015

nana arbre mobile_par Gwéna fev2015

grand nana arbre2_par gwéna fev2015

grand nana arbre_par gwéna fev2015

  • Comment est née l’idée?

Mon fils Axel, est revenu de son cours de CE2 avec une série de photos magnifiques qu’l avait prises en contre-plongée dans la cour de son école. Il y avait un pin, des mûriers platanes, sur un ciel d’un bleu intense. J’ai été émerveillée par son travail, qui en plus touchait un sujet qui me tient particulièrement à cœur.

Le sens de la série :

Je propose plusieurs postures humaines mêlées à un arbre, qui représentent chacune un stade de la vie humaine:

  • 1 la naissance,
  • 2 la vie adolescente
  • 3 la vie adulte
  • 4 la mort
  • 1 et 4 sont en fait le même.

Les supports :

Chaque support est différent, et est une recherche de sens par rapport au châssis classique.

 

« CYCLULAIRE », une fresque à bulles qui célèbre le bouillonnement et la joie de la vie

Cyclulaire expo Casino 2013

Cyclulaire_ par Gwéna

Une toile sur l'origine de la vieoù les cellukles bouillonnent dans le liquide originel

cyclulaire1

cyclulaire2

cyclulaire3

cyclulaire4

  • Comment est née la fresque Cyclulaire?

L’origine de la vie sur Terre est un sujet qui m’intéresse depuis l’enfance. Je me souviens d’avoir lu et relu plusieurs fois un livre pour enfant qui expliquait l’apparition des premiers êtres vivants sur la planète.

J’ai peint Cyclulaire sans avoir plan, en peinture automatique. Je ne savais pas du tout où je m’arrêterais. J’avais juste une contrainte, ajouter et faire se correspondre de petits formats 30 X 30cm.

  • D’où vient son nom?

C’est la contraction de cycle (de la nature, des générations) et de cellulaire (plus petit être vivant (cellule)).

Cyclulaire a été exposée plusieurs fois, notamment au Casino JOA de Saint Cyprien (66), du 5 janvier au 5 mars 2013, à Sanguinet (33) la même année.
C’est une fresque réalisée en 2013 sur la base de châssis magnétiques de même dimension qui, ajoutés les uns aux autres forment un ensemble de 2,70 mètres sur 1,20 mètres.

 

Les Méduses à l’encre

Animaux aussi fascinants qu’effrayants, les méduses évoluent dans toutes les mers et les océans du globe, de la surface aux abysses. Lorsque je les ai rencontrées pour la première fois, c’était sur les plages de l’Atlantique, tas de gelée échouées sur le sable fin des plages. Plus tard, c’est dans le Bassin d’Arcachon que je fis l’expérience de leur piqûre, j’étais alors petite fille, et je fus surprise de découvrir qu’il s’agissait d’animaux!

Ces prédateurs qui possèdent des facultés étonnantes font frémir : certaines espèces peuvent représenter un véritable danger au moindre contact avec l’Homme. Une variété de méduses présente sur les plages américaines défraye le monde scientifique : elle est une des seules espèces sur Terre à savoir se régénérer entièrement, soit à avoir réussi l’immortalité.

Pourtant, les méduses sont des créatures sublimes, ce sont leurs formes et leurs couleurs hors du commun qui m’ont séduit dans leur univers.
voici une étude de séries à l’encre en petit format et les toiles acryliques où j’y expérimente la transparence et le fluo.

reprendre le chemin de la créativité

En juin, j’ai eu envie de participer au défi lancé par Renata blogueuse et coach dessin, que j’ai connu lors de ma formation au webmarketing avec Olivier Roland (voir liens en fin d’article).
En effet, en pause artistique depuis octobre 2017, j’ai eu besoin de renouer avec ma créativité. Je ne savais pas trop sous quelle forme j’allais reprendre mon activité. Le thème des méduses ne m’inspirait plus, je sentais que j’en avais fait le tour.

Depuis plusieurs mois je dessinais la suite d’une histoire pour enfants démarrée il y a quelques années. Quand je découvris le défi de l’été lancé par Renata, je me dis que j’allais m’amuser.
En voici les règles du jeu :
Renata propose de réaliser un dessin par jour sur les thèmes qu’elle donne le vendredi. Les règles sont simples: pas de gomme, pas de crayon à papier : dans l’inspiration du moment!
Il s’agit de dessiner le plus souvent possible pour s’affirmer et s’améliorer.

Et je dois avouer que je me suis régalée! La suite en images, voici quelques uns des dessins :

Un aperçu des dessins
Balader le chien dans un beau parc et lire les copies à voix haute
Demi-finale de la coupe du monde de foot
Elle ne dort que d’un œil pendant qu’il tambourine à la porte
Elle resta seule dans un nuage de bulles
Il fait un temps de chien

Ce travail m’a fortement inspirée, conjoint à la lecture de l’excellent livre de Julia Cameron : libérez votre créativité. Ce livre permet de travailler sur tous les blocages qui empêchent l’activité artistique; Il est basé sur le vécu de l’auteur et est riche d’enseignements, d’exemples et d’exercices pratiques.

Un des principes de sa méthode : écrire au saut du lit quelques pages libératrices qui relancent la créativité… Je l’ai fait en même temps que le défi de Renata et c’est reparti ! je suis de nouveau dans la place! 🙂
Et je garde avec moi mes carnets fétiches qui me permettent de travailler partout !

Et je vais continuer car j’ai pour projet d’éditer un éphéméride (sur une belle idée de mon amie Corine : merci !), ce qui équivaut à un beau défi 365 jours de dessin!!!!

 

Pour suivre mon actu en temps réel : https://www.facebook.com/gwena.peintre

Pour suivre un des défis coach dessin de Renata : https://www.facebook.com/renata.lahallegoeggel

https://lesimages2renata.com/apprendre-et-sameliorer-en-dessiner-avec-le-defi-inktober/

pour suivre une formation webmarketing d’Olivier Roland: https://blogueur-pro.net/olivier-roland